Ce qu’il se passe entre le moment où l’objectif avec son cheval est définie et le moment où le propriétaire me sonne.

Je vois un cheval et un propriétaire comme une équipe. Comme un mini-entreprise si vous voulez.

Le propriétaire veut atteindre un certain nombre d’objectifs avec le cheval qui peuvent varier de gagner des concours de saut ou de dressage, une promenade avec juste une corde autour du cou du cheval, ou faire du travail à pied en toute liberté.

Je vais vous dire ce que je vois souvent arriver entre le moment où l’objectif est définie et le moment où le propriétaire me sonne.

Je le fais sur la base d’un exemple pratique des années où je travaillais en tant que manager, coach et consultante.

J’ai travaillé avec une équipe de direction d’une entreprise de taille moyenne. J’ai appris à bien les connaître en tant que personnes intelligentes, honnêtes et travailleuses.

Pour tenter d’améliorer leur organisation au niveau du moral, de la productivité et de la rentabilité, il avait été décidé deux ans plus tôt que les managers devrait suivre un séminaire de haute qualité (c’est-à-dire cher) sur la côte néerlandaise. À leur retour du séminaire éclairant, ils ont décidé de mettre en œuvre leurs nouvelles idées dans leur organisation.

Ensemble, ils ont élaboré un plan de mise en place judicieux et ont lancé leur projet de changement.

Ils ont présenté leurs beaux projets lors de réunions pour les employés.

Deux ans après le séminaire, lorsque je me trouve autour de la table avec eux, ils ont constaté que leurs efforts énormes avaient eu peu ou pas d’effet.

Lorsque je leur ai demandé : « Pourquoi cela s’est-il mal passé ? » il y a eu un long silence.

Enfin, l’un des membres les plus influents de l’équipe de direction a déclaré : « Nous n’avons pas modifié notre comportement nous-mêmes. »

J’ai hoché la tête et leur ai fait remarquer qu’ils avaient eux-mêmes fait beaucoup d’hypothèses sur les changements de comportement attendus chez les autres. Aucun des managers n’a à aucun moment annoncé qu’il allait changer lui-même son comportement.

Du coup, ce groupe de managers a compris quelque chose que peu de gens comprennent : l’absurdité d’exiger le changement des autres sans montrer qu’ils s’imposent la même obligation.

Comme ils souhaitaient sincèrement changer d’organisation, ils m’ont demandé conseil. J’ai décrit quelques exercices simples qui avaient réussi avec d’autres. Ces exercices leur fourniraient les outils dont ils avaient besoin pour changer leurs schémas et systèmes stagnants.

Bien que nous soyons enclins à juger ces managers, nous devons d’abord examiner ce que nous faisons dans ces situations. Vous et moi, nous affichons régulièrement le même comportement nous-mêmes. Face aux difficultés du quotidien, nous avons peu de mal à voir les manquements des autres et comment ils contribuent aux problèmes qui se posent. Le problème est toujours causé par quelque chose en dehors de nous : le patron, le collègue, la femme, le mari, l’enfant, le professeur.

Le cheval. 

Nous avons parfois du mal à reconnaître que le problème fait partie d’un système dans lequel nous-mêmes jouons un rôle actif.

Il est plus confortable de pointer du doigt vers les autres que vers nous-mêmes.

Nous avons peur du changement, de quitter notre zone de confort.

Parce que nous sentons que le problème est à l’extérieur de nous-mêmes, ce sont toujours les autres qui doivent changer.

Le cheval, par exemple.

Notre première pensée est de lui apprendre à changer.

Notre deuxième pensée est de lui forcer.

La pratique douloureuse montre que cette voie a généralement peu de succès, est souvent désastreuse et conduit à des résultats indésirables et dangereux.

Et là c’est le moment que le propriétaire prend le téléphone et me sonne.

Il y a toujours deux personnes impliquées dans l’obtention du résultat souhaité avec votre cheval : vous et votre cheval. Si vous ne voulez pas changer votre façon de communiquer, vos pensées, vos croyances, vos préjugés et tout ce genre de choses, et si vous ne vous attardez pas sur le déséquilibre du cheval et les émotions de votre cheval, il est impossible d’avoir une coopération fluide avec votre cheval et pour atteindre vos objectifs.

Pour faire le chemin qui est le préalable à l’évolution avec notre cheval, nous devrons affronter notre propre immaturité, notre égoïsme et notre manque de courage. Mais une fois que la décision a été prise de faire ce voyage, vous n’avez pas envie de revenir en arrière.

J’ai la chance de travailler avec des gens qui sont conscients de leur propre comportement et que ce comportement influence le comportement de leur cheval. Ils ne savent tout simplement pas comment changer cela. Mais ce n’est pas grave, ça s’explique.

Je vous attends pour un voyage de 8 semaines, dans lequel j’ai inclus la théorie, mes expériences, mes échecs les exercices dont je vous parle dans l’histoire des managers – et que j’ai adapté pour vous et votre cheval. Ce voyage de seulement 8 semaines vous garantit de construire les bases de la relation avec votre cheval à vie.

Comme c’est le cas pour Virginie:

« Voilà, je suis arrivée aux 8 semaines de cette fabuleuse aventure. Je suis partagée entre tristesse de ne plus pouvoir découvrir avec impatience les modules, soif d’apprendre et entre joie d’avoir toutes ces nouvelles clés pour la suite de mon aventure. Merci Monique de m’avoir partagé ce savoir, merci de m’avoir fait prendre conscience de ces détails qui ont fait et feront la différence encore pour longtemps dans mon quotidien avec Zana et dans ma vie et merci à Maestro de t’avoir rencontré. Te connaître est un bien fait de la vie, merci d’être là pour moi et pour les autres.
Je vous souhaite à toutes / tous de vivre une super aventure dans ce cours, dans votre quotidien et avec votre / vos dadas et pour la suite, prenez soins de vous et bon vent à toutes / tous. »

Et oui, il vous faudra du courage pour se regarder. Mais si vous le faites, vous verrez à quel point la relation avec votre cheval devient plus facile.

Vous embarquez?

« J’étais venue dans le but d’aider mon cheval… et en fait c’est moi que Monique a le plus aidé ! Grâce à sa bienveillance et son écoute sans jugement, j’ai repris confiance en ma relation avec mon cheval, en mon intuition, en moi… comment décrire cette expérience ? Monique est une personne extraordinaire ! Allez à sa rencontre, vous ne serez pas déçu. »

Sophie

Achetez votre billet vers la relation de rêve avec votre cheval ici et inscrivez-vous maintenant!

 

N’hésitez pas à partager cet article!